Qu’entend-t-on par déchets électroniques?

On peut penser, plus souvent qu’autrement que les déchets électroniques sont nos vieux téléphones ou ordinateurs dont nous nous disposons. Cependant nous oublions que nos électroménagers sont aussi des produits électroniques. Selon la UNU (University of the United nations[1]) environs 20% de tous les déchets électroniques sont des écrans, et des petits objets électroniques comme nos ordinateurs et nos téléphones. La majorité, l’autres 80% seraient les gros objets, comme nos électro; nos lave-vaisselles, nous laveuse, sécheuse, frigidaire, cuisinière, micro-ondes!  

En 2019 on parle de plus de 50mm de tonnes qui remplissent nos terres globales de produits très toxiques (et un certain pourcentage qui tient de la valeur). Pourtant, seulement 20%[2] de tous déchets électroniques est reportes comme recycles, malgré le fait que beaucoup de ces déchets contiennent des produits de grandes valeurs. Par Example il est dit que plus de 7% des réserves mondiales d’or est contenus dans nos déchets électroniques! Le canada et les États-Unis par Example ont très peu de programmes de recyclage pour nos déchets électroniques, aux États-Unis par Example seulement 19 états[3] bannissent de jeter les déchets électroniques dans les poubelles normales. La tendance doit changer pourtant, le nombres de déchets électroniques jeter par année est en forte croissance, surtout au Canada et USA ou une famille moyenne a maintenant plus de 24 produits électroniques et prévoit une croissance de plus de 5% annuel. La façon ancienne de traiter notre problème était d’envoyer les déchets dans certains pays en Afrique et en Asie, ceci n’est plus possible. Nous devons trouver une solution Canadienne a notre problème de déchets électroniques canadiens. Le Québec fait des efforts herculéens, par Example une compagnie de Bécancour recycle les styrofoam et les gaz néfastes des frigidaires, mais la législation en place n’est pas assez sévère pour obliger le recyclage des déchets électroniques qui ne sont plus désirables. Pensons-y bien, si on traduit tous les déchets globaux par individus, nous créons, chacun de nous, 22kg de déchets électroniques par année.

 

[1] https://collections.unu.edu/eserv/UNU:6341/Global-E-waste_Monitor_2017__electronic_single_pages_.pdf

[2] https://www.unenvironment.org/news-and-stories/press-release/un-report-time-seize-opportunity-tackle-challenge-e-waste

[3] https://time.com/5594380/world-electronic-waste-problem/